Le dictionnaire des synonymes est surtout dérivé du dictionnaire intégral (TID). Balk franchit avec un millier d'hommes[7] la Vistule au printemps 1231. L'apogée du pouvoit teutonique se situe au XIVe siècle, jusqu'à la bataille de Tannenberg de 1410, à partir de laquelle, l'Ordre décline, jusqu'à se convertir au luthérianisme et à se séculariser en 1525. Kętrzyn est une ville de la voïvodie de Varmie-Mazurie en Pologne et dans l’ancienne Prusse-Orientale. Le traité de Wehlau est devenu caduc, les Hohenzollern n'ayant plus besoin de l'accord formel du roi de Pologne pour confirmer leur souveraineté sur leurs terres prussiennes de l'est à chaque accession au trône. Ils le font à nouveau contre les chevaliers de l'Ordre teutonique invités par la Pologne de Conrad Ier de Mazovie en 1226. Tous les noms de lieux ont été changés et traduits de l'allemand au polonais ou au russe, que ce soit les noms des villes, des villages, des rues, mais aussi bâtiments historiques, rivières, collines, forêts, lieux-dits, ponts, anciens domaines, etc... comme s'il fallait effacer près de huit siècles d'histoire. Ses terres sont exposées pendant la Première Guerre mondiale à cause de ses frontières avec l'Empire russe et le front de l'est s'y trouve, provoquant des ravages. La Prusse-Orientale est une province allemande, aujourd'hui disparue, qui fit partie du royaume de Prusse de 1773 à 1824 et de 1878 à 1918, puis de l'État libre de Prusse de 1919 à 1945. Cependant Hermann von Salza hésite, car il est pris par des engagements en Terre Sainte[4]. Ces Borusses balto-germains, de peuple pacifique deviennent donc un peuple guerrier et construisent des endroits fortifiés. Ces deux petites minorités se sentaient fortement attachées à la Prusse et à l'Allemagne. Ryn Reszelski, village, Voïvodie de Varmie-Mazurie. J.-C.) des tribus burgondes, vandales, et, à l'ère chrétienne, des Goths. Après Königsberg, il y a des villes moyennes comme Elbing avec 68 000 habitants et Tilsit avec 51 000 habitants. Les anciennes terres du duché de Prusse (qui deviendront grosso modo la province de Prusse-Orientale) sont appelées alors la Vieille-Prusse (Altpreußen) pour la distinguer de la Marche de Brandebourg, cœur de la nouvelle Prusse. Emploi direct en subdivision : [Sujet] -- Prusse-Orientale Province de l'ancien royaume de Prusse, située entre le Niémen et la Vistule (Capitale : Königsberg). Aspect général Forme forte, trapue, tenue un peu relevée, pattu, coquille, bec de longueur à peine moyenne. Les jeux de lettres anagramme, mot-croisé, joker, Lettris et Boggle sont proposés par Memodata. Le guide profite de la longueur du trajet pour nous raconter l’histoire des Chevaliers Teutoniques.L’Ordre des Chevaliers Teutoniques a été fondé à … Dans un plébiscite de 1920, 99,32 % de la population du sud de la Prusse Orientale opte pour le maintien de leur territoire dans l'ensemble allemand[1]. Königsberg, qui n'est qu'un tas de ruines depuis les bombardements, finit par se rendre le 9 avril 1945, après quatre jours de combats. Tacite fait la description de cette route de l'ambre. Elle oppose la 8 e armée allemande du général Hindenburg à la 1 re armée russe du général Rennenkampf.. Les troupes allemandes du général Hindenburg tentent d'envelopper la 1 re armée russe. La Prusse Orientale est, avec le Hanovre et la plaine bavaroise, la plus grande région d'élevage bovin d'Allemagne, et la viande, les produits laitiers, constituaient en 1939 un des principaux chapitres de ses exportations vers le reste de l'Allemagne.  | Informations Beaucoup sont ainsi venus de Basse-Saxe, d'Allemagne moyenne, de la Misnie. La proportion est inverse pour la Prusse-Orientale : 61 % vivent dans des communes de moins de deux mille habitants et un tiers (environ 280 000 habitants) d'habitants vit à Königsberg. Elle compte 2,26 millions d'habitants en 1925[11] et elle est surtout rurale. La région des lacs (Mazurie) fait partie de la nouvelle province administrative de la Prusse orientale lors de sa création en 1773. … La bataille des lacs de Mazurie a eu lieu en septembre 1914. J.-C.). Lors des invasions des Vikings du IXe au XIe siècles, des tribus scandinaves s'installent au bord de la mer et une partie d'entre elles se spécialisent ensuite dans le commerce en Sambie et dans la région actuelle de Klaipeda (ex-Memel), tandis que les autres font du piratage en mer. La province de Prusse-Orientale était dirigée administrativement par un Oberpräsident (littéralement haut-président) dont les pouvoirs sont étendus à partir de 1919, et encore plus après 1933. Elle fut de population presqu'exclusivement allemande du XIIIe siècle à 1945. Le plus grand de ces lacs est le lac Śniardwy Cette présence de lacs est due à la dernière glaciation du quaternaire qui a créé un modelé morainique. Le vieux-prussien survit dans certaines parties de la campagne jusqu'au début du XVIIIe siècle. Après une première victoire allemande en septembre 1914, les lacs de Mazurie, en Prusse-Orientale, sont le théâtre d'un second affrontement. Ils fondent la future ville de Thorn qui va servir de modèle à toutes les autres fondations de l'Ordre en Prusse[6] en 1231 et reconstruisent le fortin de Nessau. Avant de partir vers l’est. Les cookies nous aident à fournir les services. La Prusse-Orientale avec ses 37 000 km2 est la troisième province de Prusse, après le Brandebourg et Hanovre, mais c'est aussi un territoire au nombre d'habitants au kilomètre carré parmi les plus faibles d'Allemagne.  | Privacy policy L'élan de la colonisation allemande en Prusse-Orientale a pris fin au XVe siècle avec le déclin de la puissance de l'Ordre[10]. Après la défaite de la Pologne en 1939, elle fut agrandie de terres purement polonaises : Ciechanow (Zichenau) et Suwałki (Suwalken), s'étendant ainsi jusqu'aux portes de Varsovie. Puis, quand cette première vague a été étale, vers 1320, l'on a assisté à un déplacement de la jeune génération à l'intérieure de la Prusse en direction de l'Est. Il s'agit à partir de 1765 de Johann Friedrich von Domhardt. La Prusse orientale, elle, fut coupée en deux d’ouest en est. Une fenêtre (pop-into) d'information (contenu principal de Sensagent) est invoquée un double-clic sur n'importe quel mot de votre page web. Dantzig entre en possession des chevaliers en 1309, ce qui est confirmé en 1343 par la Pologne. La Prusse-Orientale était organisée avant mars 1945 administrativement en trois districts : le district de Königsberg,; le district de Gumbinnen; le district d'Allenstein, formé en 1905 des parties méridionales des deux districts précédents. Ils adorent quatre dieux païens et sont sous la forte influence de leurs grands prêtres, les Waidelott, et hostiles au christianisme. Joachim III Frédéric de Brandebourg lui succède en 1605, puis Jean-Sigismond en 1608. Elle le reste jusqu'en 1945. Tout de suite après Culm, les chevaliers fondent Marienwerder, résidence des évêques de Pomérélie de 1254 à 1526[8]. Bien qu'à l'origine peuplée de diverses ethnies de langue balte, dont celle des Vieux-Prussiens (ou Borusses), ou de langues scandinaves et gothiques, la région qui correspond à la Prusse-Orientale bascula exclusivement dans l'espace linguistique allemand entre le XIIIe et XVIIIe siècle. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. Le service web Alexandria est motorisé par Memodata pour faciliter les recherches sur Ebay. Sa capitale demeure Königsberg, la capitale teutonique. J.-C. qui sont essentiellement au bord des lacs, de la lagune de la Vistule et de la lagune de Courlande. Les nombreux lacs de cette province et en parti- culier les lacs de Mazurie, jouent dans le Systeme hy- drographique de la Prusse Orientale un role fort im­ portant, en servant de grands bassins regułateurs. Destinations En attendant les chevaliers édifient les forteresses de Kulmsee et de Rehden, conquièrent la Pogésanie[note 4] (il y bâtissent le château d'Elbing en 1237) et dominent toute la Pomésanie Les chefs des tribus borusses se convertissent les uns après les autres, entraînant la soumission de leurs sujets et la construction d'un château fort par les chevaliers, autour duquel un village ou un bourg se dessine. Ont peut estimer que cette marche à la colonisation a été une sorte de renouvellement progressif qui a duré une centaine d'années. ○   Lettris Pendant plusieurs siècles, la Prusse orientale … Située au bord de la mer Baltique, sa capitale était la ville de Königsberg. Ces districts étaient dénommés de 1723 à 1808 départements de Lithuanie prussienne et de Prusse-Orientale, dépendant de la chambre des Domaines et de la chambre de Guerre (équivalents à des ministères régionaux). Le nom « Mazurie » commence à être utilisé officiellement après de nouvelles réformes administratives dans le Royaume après 1818. Origine : Nord de la Pologne, ont pris part à sa sélection en culbutant à bec court principalement les éleveurs de la région de la ville de Suwalki et aussi de Bialystok. la Prusse Orientale ne sont encore que tres peu mis en valeur. Lui succèdent : Les présidents (Landeshauptmann) de l'assemblée provinciale est-prussienne (Landtag) sont les suivants: This entry is from Wikipedia, the leading user-contributed encyclopedia. Le nombre des civils tués est estimé à 300 000 personnes dans les environs. Après le deuxième Traité de Thorn en 1466, l'Ordre teutonique passe sous la suzeraineté de la couronne polonaise. Ils ont été convertis au catholicisme dans la fin du XIIIe et le XIVe siècle, après la conquête par les chevaliers de l'Ordre teutonique, puis au protestantisme dans le début du XVIe siècle. Aux XIe / XIIIe siècles, le territoire est habité par les Borusses également appelés Prussiens baltes, une population ayant habité la Prusse dans les terres de Pomésanie, Pogésanie, Galindie, Bartie et Sudovie, et dans les terres de la côte sud-est région de la mer Baltique autour de la lagune de la Vistule et de la lagune de Courlande. La province n'est pas affectée par les combats de la Seconde Guerre mondiale au début. La mission de Bruno de Querfurt, mandaté en 1009 par l'empereur Othon III, est aussi un échec. Ces Scandinaves se mélangent aux populations locales. Informations générales; Date 7 janvier – 22 février 1915: Lieu Prusse-Orientale, aujourd'hui Pologne: Issue D'une façon générale, les colons n'ont porté leur action que dans les zones forestières et dans les terres basses, mais peu ou pas dans les territoires déjà mis en culture par les Borusses. Le maréchal von Hindenburg lance son offensive en envoyant ses VIIIe et Xe armées contre la Xe armée russe. Beaucoup de bâtiments historiques ont été détruits. Le grand maître devient un vassal de la couronne polonaise, obligé d'accueillir des membres ethniquement polonais au sein de la congrégation. Les chevaliers arrivent donc munis de toutes ces garanties en 1230 en Prusse et Hermann von Salza y envoie comme maître provincial Hermann Balk[note 2]. C'est à partir de l'an mille que les Slaves de Pologne commencent à vouloir étendre leur influence à l'est et notamment par un premier essai de christianisation avec saint Adalbert qui se solde par un échec (saint Adalbert[note 1] est tué). Nous contacter ; Des origines au XIII e siècle. J.-C., à l'est jusqu'à Passarge et en Sambie (Samland, en allemand), côtoyant des tribus baltes. ○   jokers, mots-croisés Frontières de l'Allemagne entre 1919 et 1945, Résultats des élections à l'assemblée provinciale, Liste des présidents de l'assemblée provinciale, La question prussienne a longtemps été taboue et provoque encore un malaise en Pologne, surtout dans les territoires de l'ancienne Prusse-Orientale qui ont été presque exclusivement peuplés de nouveaux Polonais et d'Ukrainiens des anciennes provinces orientales après 1945, en remplacement des Prussiens expulsés. Autrefois, la Varmie-Mazurie appartenait à la Prusse-Orientale et les seigneurs de l'ordre allemand ont marqué non seulement son histoire, mais aussi son architecture. Ses anciens territoires font partie aujourd'hui de la Pologne et de la Russie, avec un changement de population survenu entre 1945 et 1947. Toute la bande de territoire déjà colonisée de Lübeck à la Silésie a fourni aussi un important contingent. Seconde bataille des lacs de Mazurie. Traductions en contexte de "Prusse orientale" en français-anglais avec Reverso Context : Cela implique l'abandon de la Prusse orientale, que l'état-major allemand juge inacceptable. Forêts mixtes, champs étendus et lacs profonds à l’eau limpide – autant d’écosystèmes propices à l’épanouissement de la faune et de la flore. Si celle-ci, dans un premier temps, s’effectue de manière apaisée et avec l’assentiment de la population, les mesures répressives des autorités allemandes après 1865 viennent troubler la quiétude des relations ethniques. Elle correspondait approximativement au territoire de l'ancien État monastique des chevaliers teutoniques qui fut transformé en duché en 1525. ○   Anagrammes La diète d'Empire à Augsbourg donne finalement le droit en 1530 au grand-maître[note 8] d'user du pouvoir régalien dans ses terres et d'acquérir en fief les terres de Prusse. Il devient Frédéric Ier de Prusse. Les jeux de lettre français sont : La Prusse-Orientale avec ses 37 000 km2 est la troisième province de Prusse, après le Brandebourg et Hanovre, mais c'est aussi un territoire au nombre d'habitants au kilomètre carré parmi les plus faibles d'Allemagne. Pendant cette période, les Mazuriens s'appellent entre eux des « Prussiens polonais » ou « Staroprusaki » (Vieux prussiens). Winston Churchill pensait à tort que la ville était une forteresse militaire modernisée par les Allemands et ordonna donc sa destruction totale[13] Le gauleiter Erich Koch avait censuré l'information destinée aux populations civiles sur la situation réelle de la guerre et les premiers réfugiés qui fuient sur les routes se trouvent pris en étau entre la Wehrmacht à l'ouest qui les repousse et l'avancée de l'Armée rouge à l'est qui s'approche de la frontière. Vienne reconnaît donc à partir de 1526 le titre d'administrateur de Prusse (nommé aussi grand-maître allemand de l'Ordre teutonique, Hoch- und Deutschmeister des Deutschen Ordens) qui est au même rang protocolaire que celui de prince-électeur. Mais les populations finissent par se rebeller de crainte de perdre leur autonomie et le duc Conrad de Mazovie fait appel à partir de 1225 à l'Ordre teutonique pour poursuivre la christianisation, après le reflux des chevaliers chrétiens de Terre Sainte. Ces tribus se battent soit contre les Scandinaves, soit contre les Slaves, qui ont chassé les autres tribus de la Vistule, où ils se sont installés. Bien qu'ils portent le nom d'une entité politique allemande du XIX siècle, ils ne son… Car, de ce côté-là, il y a la Mazurie, pays de lacs et de forêts que la lumière changeante fait naturellement impressionniste.On randonne ; on se laisse aller à un romantisme que le paysage excuse ; au pied du château d’Olsztyn, ancienne résidence des évêques de Varmie, on songe à la Prusse, qui est ici comme une espèce de filigrane historique. Les Allemands, Mazures ou Lituaniens de Prusse étaient luthériens, tandis que les Polonais de Varmie, avec quelques minorités allemandes, étaient catholiques. Le est né en Prusse orientale 1 772 l'union de la Prusse Ducal avec les régions polonaises de Warmie et Mazurie. La Prusse-Orientale était organisée avant mars 1945 administrativement en trois districts : Les premiers habitants de la région étaient des tribus de chasseurs nomades qui se sédentarisent à l'âge de pierre. Jouer, Dictionnaire de la langue françaisePrincipales Références. Je ne pouvais terminer cette série d’articles sur la Mazurie, la région des 1000 lacs dans le Nord de la Pologne, sans vous parler un peu plus de la visite qui m’a le plus impressionnée durant ce voyage, la Tanière du Loup (Wilczy Szaniec), un site aujourd’hui en ruines qui fut le principal quartier général d’Adolf Hitler durant la Seconde Guerre Mondiale. Ils parlaient une langue maintenant connue comme le vieux-prussienet suivaient une mythologie païenne. Ceux-ci sont reliés entre eux par une multitude de canaux et de rivières. La Mazurie restait comme le reste de la Prusse orientale dans l’Ordre, mais les maîtres de l’Ordre devaient prêter serment de fidélité au roi de Pologne. Les différentes ethnies qui peuplent la Prusse-Orientale sont confrontées, à partir du début du xixe siècle, à une germanisation progressive. C'est sous son successeur, Heinrich Theodor von Schön (1824-1842), que la province fusionne avec la Prusse-Occidentale pour former la province de Prusse. Ainsi dans toute l'Allemagne 61 % des habitants vivent en 1925 dans des grandes villes, et 36 % dans des communes de moins de deux mille habitants. En savoir plus, Drapeau historique de la province de « Prusse orientale », Prusse orientale (en rouge) au sein du Royaume de Prusse (en bleu) dans l'empire germanique en 1871, Carte postale ancienne de l'université Albertina de, Répartition des groupes linguistiques en 1880 : rose pour l'allemand, vert pour le polonais et le mazure, jaune pour les langues baltes et slaves, Arrivée de réfugiés de Prusse-Orientale à, Évacuation de Prussiens de l'est vers Berlin en février 1945, Fuite de paysans prussiens de l'est par la mer Baltique gelée en janvier 1945, Coiffe féminine de Prusse-Orientale (timbre de 1935).  | Dernières modifications. Mais les partis les plus puissants sont avant 1929 le Deutschnational Volkspartei et ensuite le SPD (entre 24 % et 26 % de 1922 à 1929). La région administrative qui comprend la Mazurie est la Voïvodie de Varmie-Mazurie. La naturalité était leur barrière naturelle contre les attaques des éventuels envahisseurs. Ils parlaient une langue maintenant connue comme le vieux-prussien et suivaient une mythologie païenne. Le but de l'ordre est de convertir la population indigène au christianisme et de baptiser par la force si nécessaire. La seconde bataille des lacs de Mazurie eut lieu entre les 7 janvier et 22 février 1915 sur le front est, en Mazurie (Prusse-Orientale). L'allemand est devenu la langue obligatoire dans les écoles en 1834. Ce sont les cisterciens qui rencontrent alors un certain succès, en développant parallèlement des méthodes d'agriculture. La région allemande fut annexée par la Pologne en 1945 sous le nom de voïvodie de Varmie-Mazurie et sa population expulsée. Pendant les croisades du Nord du début du XIIIe siècle, les Vieux-prussiens utilisent cette forêt épaisse comme une ligne de défense. La province de Prusse-Orientale (en allemand : Ostpreußen) est une province allemande, aujourd'hui disparue, qui fit partie du royaume de Prusse de 1773 à 1824 et de 1878 à 1918, puis de l'État libre de Prusse de 1919 à 1945.Située au bord de la mer Baltique, entre la Vistule et le Niémen, sa capitale était la ville de Königsberg.. La province est créée le 31 décembre 1773 [1], [2]. La Prusse-Orientale connaît, quant à elle, une période d'expansion économique à laquelle la guerre de Trente Ans met un terme. Dans les premières Aux XI / XIII siècles, le territoire est habité par les Borusses également appelés Prussiens baltes, une population ayant habité la Prusse dans les terres de Pomésanie, Pogésanie, Galindie, Bartie et Sudovie, et dans les terres de la côte sud-est région de la mer Baltique autour de la lagune de la Vistule et de la lagune de Courlande. en 1813, avec traité Kalisz, Russie tsariste à reconnaître le droit de l'expansion Prusse en Prusse orientale. Au sud de la Mazurie s'étend la région historique de Podlachie à partir du canal d'Augustow et du Parc national de la Biebrza. Ainsi, en plus des prix bas aperçus dans notre rayon , le montant votre achat Prusse Orientale vous est remboursé à hauteur de 5% minimum en Rakuten Point. Les teutoniques rassemblent sous leur bannière des chevaliers allemands et surtout des croisés venus de toutes les principautés polonaises[9]. De 1708 à 1711, environ 50 % des habitants des villages nouvellement reconstruits sont morts de la peste noire. Le duc Albert de Prusse fonde l'université Albertina de Königsberg en 1544 qui éduquera les élites allemandes de Prusse et de la Baltique (même jusqu'avant la révolution celles sujettes de l'Empire russe, appelées germano-baltes par l'historiographie moderne) jusqu'en 1945. La VIIIe armée frappe durement le … Allenstein, Gumbinnen et Marienwerder, comme sièges de districts, n'ont que quelques dizaines de milliers d'habitants. Le traité de Wehlau révoque la souveraineté nominale du roi de Pologne en 1657. Ryn Reszelski sur le site Mapcarta, la carte libre. Jusqu'en 1945, la province eut une population allemande, mais il y avait aussi une minorité d'origine lituanienne, les Lietuvininsks (ou Lituaniens de Prusse), ainsi qu'une minorité mazurienne protestante qui parlait un dialecte polonais. Ces pigeons sont présents aux expositions depuis 1980. Il est tué à Kolno (aujourd'hui en Pologne). Il ne restait que 193 000 personnes en mai 1945 sur les 2 400 000 habitants originaires de la province en 1944 et qui furent presque toutes expulsées dans les deux années suivantes. En 1656, pendant la bataille de Prostki, les forces de la République des Deux Nations vainquent l'armée suédoise et l'armée de Brandebourg capture le prince Bogusław Radziwiłł. Des tribus germaniques s'installent des deux côtés de la Vistule, à partir du VIIIe siècle av. C'est aussi un centre de rayonnement protestant qui forme des prédicateurs luthériens dans tout l'espace nordique. La capitale de l'Ordre est depuis 1309 Marienbourg, imposante forteresse construite en l'honneur de la Vierge Marie, patronne des chevaliers[note 5]. Il est de facto le premier Oberpräsident de Prusse-Orientale. Deux-cents sépultures vikings avec des armes sont trouvées en Varmie, près de Cranz (aujourd'hui Zelenogradsk). À l'ouest, la Mazurie s'étend jusqu'à la Vistule. C'est à Königsberg que l'électeur de Brandebourg, Frédéric III de Hohenzollern, se couronne lui-même en 1701. Insterburg compte 39 000 habitants. Guillaume de Modène est nommé par le pape en 1224 légat en Sambie et en Prusse et l'empereur Frédéric II par la bulle d'or de Rimini en 1226, donne son assentiment à l'expédition des chevaliers qui avaient pourtant été échaudés par celle de Transylvanie auparavant. Le gauleiter nazi Erich Koch (qui n'était pas d'origine est-prussienne) la gouverna de main de fer (tout en gouvernant l'Ukraine de 1941 à 1944). Une autre série de raids aériens a lieu le soir du 29 août 1944 jusqu'au lendemain. La voïvodie de Warmie-Mazurie (warmińsko-mazurskie) est située dans la partie nord-est de la Pologne.Elle est considérée une des plus belles régions de la Pologne, appelée le Pays aux mille lacs bien qu’en réalité il y en ait le double. C'est ainsi que commence à voir le jour le système défensif de maillage des fortifications teutoniques. La population de la province qui était de 2 400 000 en 1944, ne se retrouve qu'à 193 000 personnes en mai 1945, après un hiver particulièrement rude[15]. A l’est, la Pologne abandonnait à l’URSS tous ses territoires ukrainiens et biélorusses en échange de compensations à l’ouest sur la ligne Oder-Neisse. La suzeraineté de la couronne polonaise n'est plus que formelle, ce qui est confirmé par le traité d'Oliva en 1660. Il est nommé administrateur de l'Ordre en 1527 par l'empereur. Il est fait commerce d'ambre avec les populations du sud et de l'ouest. Malgré la langue polonaise dont ils se servaient, ils se sentaient liés de façon émotionnelle avec le Royaume de Prusse, créé en 1701. Königsberg est l'ancienne capitale de l'Ordre teutonique depuis 1457, et la capitale du nouveau duché. Le plébiscite en Mazurie en 1920, dit Abstimmung Ostpreußen, donna une majorité écrasante en faveur du maintien au sein de l'État allemand. Ajouter de nouveaux contenus Add à votre site depuis Sensagent par XML. Albert-Frédéric de Prusse succède à son père en 1568, mais le roi de Pologne nomme comme administrateur de Prusse Georges-Frédéric de Brandebourg-Ansbach à partir de 1577, à cause de la maladie mentale d'Albert-Frédéric. La langue polonaise y prédomine en raison des nombreux colons de Mazovie. La politique de germanisation en Mazurie inclut diverses stratégies. Le duc Conrad de Mazovie fait appel au début du XIIIe siècle à l'Ordre teutonique, dirigé par Hermann von Salza, pour combattre les Vieux-Prussiens, ou Borusses, qui sont restés païens et qui font des razzias en Mazovie. nécessaire]. L'exode de la Prusse-Orientale est alors le plus important de l'histoire humaine[14]. La première bataille des lacs de Mazurie est une bataille de la Première Guerre mondiale se déroulant entre le 7 et le 14 septembre 1914 sur le front de l'Est, en Mazurie (Prusse-Orientale). Les autres territoires prussiens forment la Prusse-Occidentale[note 11]. La province fut divisée entre l'URSS et la Pologne conformément aux accords des conférences de Yalta et de Potsdam. Cette région est située dans le nord de la Pologne, l'ancienne Prusse orientale. C'étaient surtout des femmes, des vieillards et des enfants qui étaient jetés sur les routes. Les premières mentions du terme de Prusse datent du IXe siècle. La Prusse-Orientale est la province allemande qui a connu proportionnellement le plus de victimes tant civiles que militaires. Les minorités ethniques en Prusse-Orientale (1815-1 920) 163 Si les con˜its dans les régions voisines, en particulier en Pologne russe ou dans les provinces prussiennes marquées par la présence polonaise (Prusse-Occidentale, Silésie…), ont été parfois importants, ils sont restés très limités en Prusse-Orientale. Héritière du duché de Prusse et donc des possessions des chevaliers teutoniques sécularisées après la conversion de l'Ordre à la Réforme protestante en 1525, cette région était luthérienne-évangélique, à part quelques enclaves catholiques en Varmie au sud, et les communautés juives, surtout dans des petites villes et à Königsberg[note 6]. L'influence de tribus étrangères est donc certaine dès l'âge de bronze (vers 1200 av. Elle perdit également au nord le « territoire de Memel », placé aussi sous le contrôle de la SDN, avant d'être annexé en 1923 par la Lituanie, après une intervention militaire.